Le jardin de Ayvelles

Si vous aimez les parcs et les jardins, vous serez servi avec le château de Ayvelles. Les alentours de l’édifice sont sublimes avec notamment la présence d’une sublime roseraie dans les jardins. On dit que le jardin de Ayvelles est digne d’un tableau de Monet. Les jardins sont structurés tout en présentant un aspect féerique grâce à la combinaison d’une multitude de couleurs, d’arbres et d’arbustes. Un labyrinthe, façonné au 19ème siècle, est également présent. Ne vous y perdez pas … ou trouvez la sortie ! La star du jardin est la tulipe.

Évidemment, vous pouvez visiter le jardin de Ayvelles. À chaque espèce de fleurs, d’arbres ou d’arbustes, vous aurez des informations à votre disposition grâce à des pancartes en bois. 300 arbres, 500 arbustes, 100 rosiers, 6000 plantes et plus de 4000 m² de pelouse : il y a vraiment de quoi faire avec le majestueux et gigantesque jardin du château de Ayvelles.

À part le jardin de Ayvelles, si vous aimez cet univers, n’hésitez pas à aller faire un tour aux nombreux jardins proposés par Lyon : jardin Botanique, du Rosaire ou encore Rosa Mir.

Le jardin à la française au pouvoir

Au 17ème siècle, le jardin vit ses plus grandes années grâce notamment au savoir-faire de André Le Nôtre. Ce dernier a offert son grand savoir-faire par rapport à l’aménagement de jardins.

Le jardin est fait de garnitures et d’agréments, s’inspirant directement des jardins du nord de l’Italie. Offrant une grande superficie, le jardin à la française du château offre également de superbes terrasses en marbre. Il faut savoir que l’usage de produits chimiques de synthèse est proscrit sur la totalité du domaine. Sachez qu’un potager est aussi présent.

Le jardin à la française remplacé par le jardin à l’anglaise

Au pied et aux alentours de l’édifice, on retrouve de grandes terrasses mais aussi une multitude d’ornements- miroirs d’eau, fontaines, parterres, sculptures ou encore treillages. Le jardin a fortement évolué lors du Grand Siècle (17ème siècle). La principale nouveauté demeure dans la démesure et dans le traitement des plans se succédant. Le jardin du château gagne alors en ampleur et devient majestueux. Le jardin s’inspire du style d’André Le Nôtre.

Puis, au 18ème siècle, le jardin à la française disparaît progressivement. Évidemment, celui de Ayvelles suit le pas. Ainsi, il est supplanté par un jardin à l’anglaise (paysager) lors des 18ème et 19ème siècles.

Une fois le 19ème siècle terminé, le jardin à la française revient même s’il reste bien différent par rapport à celui qui était en place au 17ème siècle.

AllEscort